Projet d’établissement du Lycée des métiers La Morlette

Plan

  1. Conduire chaque élève à son meilleur niveau de qualification.
  2. Accompagner chaque élève dans son parcours de formation et d’orientation.
  3. Promouvoir l’autonomie et l’épanouissement de l’élève par l’éducation culturelle, à la santé et à la citoyenneté.
  4. Associer les personnels, les partenaires et les parents à la réalisation du projet d’établissement.

1- Conduire chaque élève à son meilleur niveau de qualification.

L’attractivité des sections professionnelles du lycée et la politique d’accompagnement des élèves pour un maintien jusqu’au terme des cursus de formations CAP et BAC Pro doivent nous permettre de viser la même qualité de résultats aux examens. Le bilan d’étape annuel nous permettra d’observer les effets de la rénovation du bac en 3 ans à la session d’examen 2012. L’ambition des élèves doit trouver une réponse dans la découverte des métiers et dans la préparation aux poursuites d’études de niveau IV et de niveau III.

  • Action 1-1 : Privilégier l’accueil des nouveaux élèves et de leur famille pour les impliquer dans le projet scolaire et professionnel dès leur arrivée au lycée puis tout au long de l’année scolaire.
  • Action 1-2 : S’appuyer sur l’accompagnement personnalisé pour structurer le parcours de réussite de l’élève au bac pro en 3 ans.
  • Action 1-3 : Préparer et favoriser les passerelles et les poursuites d’études : l’accès aux Mentions complémentaires et aux filières de niveau IV pour les élèves de CAP et aux filières de niveaux III pour les élèves de Bac pro.
  • Action 1-4 : Approfondir le partenariat avec les entreprises dans le cadre de la formation et de l’évaluation diplômante des élèves en milieu professionnel.
  • Action 1-5 : Prévenir le décrochage scolaire en renforçant l’action éducative des équipes enseignants/Vie Scolaire, par l’action de la cellule de veille éducative, le partenariat avec le réseau local pour la persévérance et la réussite des jeunes aquitains.
  • Action 1-6 : Développer l’usage des TICE dans les pratiques pédagogiques quotidiennes des enseignants et des élèves.
  • Action 1-7 : Développer la maîtrise des langues vivantes : développement des projets LEONARDO de mobilité européenne des élèves, des projets d’échanges culturels européens COMENIUS, création de classes européennes.
  • Action 1-8 : Obtenir la création d’une section de Technicien supérieur en Esthétique dans l’établissement. Développer le partenariat avec les lycées du secteur pour les poursuites d’études en BTS des bacheliers professionnels.

 

2- Accompagner chaque élève dans son parcours de formation et d’orientation.

La rénovation de la voie professionnelle, suivie de celle des voies générale et technologique, a pour ambition de redynamiser les parcours de lycéens professionnels en privilégiant les cursus en 2 ans du CAP et en 3 ans du Bac pro. Le décloisonnement, les passerelles entre et au sein des voies de formations, l’amélioration des poursuites d’études permettent l’individualisation des parcours. A cette individualisation doit correspondre un accompagnement personnalisé permettant à chaque élève de se repérer et de se positionner en fonction de ses moyens et de ses ambitions. Cette démarche de responsabilisation et d’appropriation des formations doit permettre à chacun de trouver la motivation indispensable à la réussite.

  • Action 2-1 : Développer les cursus de formations complets dans un même secteur professionnel du niveau V au niveau III dans l’établissement ou en partenariat
    avec l’environnement afin de faciliter les parcours.
  • Action 2-2 : Développer le parcours de découverte des métiers et des formations (PDMF) de la 3ème MDP6 à la terminale bac pro et favoriser la maîtrise par l’élève
    de son projet d’orientation.
  • Action 2-3 : Développer les projets innovants tel celui de la section du CAP ATMFC.
  • Action 2-4 : Développer le tutorat dans le cadre de l’accompagnement personnalisé.
  • Action 2-5 : Préparer les élèves aux exigences des poursuites d’études.
  • Action 2-6 : Mettre en place un accompagnement des publics en fin de cycle et un suivi post-lycée des poursuites d’études et de l’insertion.
  • Action 2-7 : Développer l’offre de formation « tout au long de la vie » dans le cadre des actions du GRETA et de la validation des acquis de l’expérience (Procédure VAE).
  • Action 2-8 : Favoriser la mixité des publics de la formation initiale et de la formation continue à l’image du projet pédagogique de la section d’aide-soignant.
  • Action 2- 9 : Valoriser les voies professionnelles et technologiques auprès du grand public (salons, forums, journées « portes ouvertes », sites web, …).

3- Promouvoir l’autonomie et l’épanouissement de l’élève par l’éducation culturelle, à la santé et à la citoyenneté.

La motivation, la confiance en soi, le désir de réussir et de progresser sont des attitudes fondamentales qui font encore trop souvent défaut aux élèves qui intègrent le lycée professionnel.
Leur permettre de concevoir, de mettre en œuvre, de réaliser des projets individuels ou collectifs dans les domaines artistiques, sportifs, éducatifs, sociaux ou professionnels contribue à les rendre responsables et à restaurer l’image de soi.
L’accès à une culture humaniste, la découverte de la diversité culturelle, la sensibilisation aux différences et à la complexité du monde contemporain permet le développement de la pensée critique, la construction de compétences sociales et civiques. Ces compétences, ajoutées au sens de l’effort et au dépassement de soi, sont indispensables à la réussite de la scolarité, à la poursuite de la formation et à la construction d’un avenir personnel et professionnel.

  • Action 3-1: Poursuivre et développer le programme d’action culturelle et éducative en incitant et en aidant les lycéens à proposer, concevoir et réaliser des projets.
  • Action 3-2 : Structurer le parcours artistique et culturel des élèves sur l’ensemble des sections et sur la durée des parcours de formation.
  • Action 3-3 : Poursuivre et développer le partenariat actuel avec le milieu artistique et culturel local dans les domaines du théâtre, de la danse, du chant, de l’écriture, des arts plastiques, de la radio, de la télévision, du cinéma, du patrimoine, …
  • Action 3-4 : Mettre en place une politique documentaire d’établissement au sein du CDI au service du programme d’action culturelle et de l’ensemble des acteurs de la communauté éducative.
  • Action 3-5 : Construire une politique d’ouverture européenne et internationale. Développer la mobilité des élèves (projet LEONARDO) et les échanges culturels (projet COMENIUS).
  • Action 3-6 : Construire le parcours civique des élèves dans le lycée en leur permettant d’agir dans les instances représentatives (conseils de classes, CVL, CA, CESC, Commission restauration, …)
  • Action 3-7 : Permettre aux lycéens de se responsabiliser dans l’animation de la Maison des lycéens et des temps de vie à l’internat et enrichir leur parcours éducatif et citoyen.
  • Action 3-8 : Développer l’autonomie des élèves et enrichir leur parcours éducatif et citoyen en organisant le BAFA (Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur) au sein du lycée.
  • Action 3-9 : Développer le programme d’éducation à la santé et à la citoyenneté en associant étroitement les lycéens dans le cadre du CESC et du CVL.
  • Action 3-10 : Développer les actions de santé et de citoyenneté inter-établissements dans le cadre du CESC de la ZAP Bordeaux Rive droite.
  • Action 3-11 : Dans le cadre du projet d’EPS, promouvoir les activités physiques et sportives adaptées aux caractéristiques du public accueilli, valorisant l’entretien de soi, l’expression artistique, le respect des règles de vie collective et des différences.
  • Action 3-12 : Promouvoir l’éducation au développement durable.

4- Associer les personnels, les partenaires et les parents à la réalisation du projet d’établissement.

Le lycée des métiers des services et des soins à la personne La Morlette est implanté au cœur d’un secteur d’éducation prioritaire. Il forme au CAP et au Bac pro des élèves en grande partie issus d’établissements classés en Réseaux de Réussite Scolaire (RRS) ou en Réseau Ambition Réussite (RAR), remplacé par le programme ECLAIR à la rentrée 2011. L’élargissement du recrutement au département et à l’académie, pour certaines sections très attractives (Esthétique, Coiffure, ASSP), crée une certaine hétérogénéité socio-économique et culturelle au sein des publics accueillis. C’est un atout pour la dynamique du projet. C’est une chance pour les élèves internes en particulier, issues majoritairement du milieu rural, qui ne pourraient, sans cet hébergement de semaine, poursuivre ce type de formations rares dans le service public et dans l’Académie.
La majorité de ces élèves présente un bon potentiel de réussite. Si certains ne manifestent pas la motivation nécessaire pour réussir facilement dans leur parcours, d’autres franchiront les étapes aisément et pourront ambitionner des poursuites d’études après l’obtention d’un premier diplôme.
Le lycée accueille des élèves plus fragiles, issus de 3ème SEGPA, dans les sections du CAP ATMFC. Il accueille également, dans la classe de 3ème MDP6, des élèves issus de 4ème de collège, en difficulté scolaire, qui se destinent à des formations professionnelles courtes.
Il héberge aussi un Pôle Relais Insertion (PRI) qui, dans le cadre de la Mission Générale d’Insertion (MGI), à le double objectif de participer à la prévention du décrochage scolaire et à la remobilisation des élèves sortis prématurément du système éducatif sans qualification.
L’établissement compte parmi ses effectifs des élèves allophones, nouvellement arrivés en France et ne maîtrisant pas la langue française, orale et/ou écrite.
Il accueille enfin un nombre variable de jeunes personnes malades ou handicapés, présentant des besoins particuliers.
C’est à tout ces défis que doit répondre le projet d’établissement et c’est en associant les compétences et les énergies de tous les personnels, des partenaires éducatifs, culturels, professionnels et en associant les parents d’élèves que le pari de la réussite peut être gagné.

  • Action 4-1 : Associer les parents d’élèves au projet d’établissement et au suivi de la scolarité de leurs enfants.
  • Action 4-2 : Accompagner les enseignants dans l’analyse de leurs pratiques professionnelles.
  • Action 4-3 : Organiser l’information et la réflexion des personnels et des parents sur l’éducation des adolescents et sur les questions de parentalité.
  • Action 4-4 : Organiser la formation continue des personnels pour favoriser l’évolution des pratiques pédagogiques adaptées aux nouveaux publics et à la rénovation de la voie professionnelle.
  • Action 4-5 : Accueillir et prendre en charge les publics à besoins particuliers.
  • Action 4-6 : Favoriser le travail et les projets d’équipes pluridisciplinaires et pluri-professionnelles.
  • Action 4-7 : Ouvrir l’établissement sur son environnement social, médical, économique, culturel, professionnel.